« OPUS 1804 » by Nadia MERZOUG

@ Galerie Live Art Work  – du 12 avril au 28 juin 2018.

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de l’un de mes premiers coups de cœur genevois…
il s’agit de Nadia MERZOUG qui expose actuellement ses œuvres dans le studio collectif : Live Art Work situé aux Pâquis.

Les tableaux de Nadia orneront les murs du studio jusqu’au 28 juin 2018.

Cette expo à la particularité d’être un solo show de l’artiste qui regroupe à la fois des œuvres abstraites et des œuvres figuratives, car Nadia, qui s’était initialement orienté dans l’art abstrait à ses débuts, oscille à présent entre les deux univers.

Cette dernière exposition révèle une autre facette du travail de l’artiste. Une facette beaucoup plus figurative où l’artiste dévoile le corps féminin au travers de nus intimes et sensuels, très expressifs.

Pour tout vous dire, je connais personnellement Nadia depuis un petit bout de temps maintenant.

Je l’avais rencontrée lors de sa première exposition individuelle à la galerie L’& Temps d’Art/Eaux-Vives en décembre 2013… J’avais trouvé ses toiles tellement belles et vibrantes, presque magnétiques de part leurs couleurs fraîches et lumineuses que je suis ensuite allée à presque chacun des vernissages qui ont eu lieu à Genève depuis… juste pour le plaisir des yeux !

Le Showroom/Artraction, suivi de l’Espace Métropolis 7, puis la Galerie l’Art’monie et dernièrement la Cité du Temps… ont sut déceler le potentiel de cette jeune peintre hors du commun, qui est même allée exposer à New-York en mai 2014 !

D’origine Suisse-Algérienne, Nadia qui est née à Vevey en 1981, est un petit bout de femme impressionnant ! Une jeune femme lumineuse, pétillante, rayonnante, dynamique et débordant d’énergie… exactement à l’image de sa peinture.

Architecte d’intérieur et mère de deux adorables bambins, elle parvient encore à trouver le temps de peindre ! Et ce n’est pas tout, car Nadia a bien plus d’une corde à son arc !

En 2016, elle a lancé le site Rose Poudrée qui vise à révéler les artistes et les jeunes créateurs. Je vous conseilles vivement d’y faire un tour, si vous avez l’occasion, mais évitons de trop nous éparpiller car je suis plutôt ici pour vous parler de ses propres créations artistiques !

 

A peine la journée de boulot terminée la jeune femme se réfugie dans son atelier où le temps n’a plus d’importance… elle peut passer des heures en compagnie de ses pots de peinture… pulvérisant les couleurs d’un coup de pinceau sur la toile.

L’harmonie des couleurs qu’elle réussi à combiner est surprenante, fascinante, captivante…

Puisant son inspiration chez les femmes expressionnistes du 20ème siècle Nadia a développé un style bien à elle… on retrouve cependant les influences de Helen Frankenthaler, Joan Mitchell ou encore Ethel K. Schwabacher qui ont marqué le siècle précédent.

Avec son talent, je ne serais pas surprise qu’elle marque celui-ci.

Les toiles de Nadia sont vibrantes et lumineuses…

Paysages abstraits, à la frontière entre le figuratif et l’abstraction… Nadia nous fait voyager à travers des paysages vifs et colorés qu’elle invente… L’imaginaire s’évade

Largement influencées par les toiles de Rothko ses toiles sont composées de strates colorées horizontales. Cependant, contrairement à Rothko qui préfère rester dans un registre essentiellement bi-chrome, la palette de Nadia est infiniment plus riche en couleurs !

Comme je vous le disais précédemment, depuis quelques temps la jeune femme s’adonne aussi à l’art figuratif. Ses dernières réalisations sont des peintures de femmes nues, à la fois sensibles et poignants, réalisées dans une gamme de bleus nuancés de rose, très expressifs où la jeune femme révèle le corps des femmes, dans des positions peu conventionnelles.

Une première pour Nadia qui nous livre ici un autre versant de son expression artistique.

Un versant qui révèle sa volonté de travailler non seulement sur le corps ou le nu, mais surtout sur les couleurs au travers du nu, car comme vous aurez pu le constater, le monde de Nadia est avant tout un monde de couleurs.

D’après Brice de Warlincourt, co-fondateur et directeur artistique du studio Live Art Work, une sorte de dialogue s’est établi sur les murs de la galerie entre les peintures de ces femmes nues qui se retrouvent exposées au milieu des paysages abstraits, presque oniriques imaginés par l’artiste.

Abstrait /figuratif, la frontière s’efface et révèle le monde intérieur de l’artiste.

Un monde vibrant et pétillant… c’est une véritable explosion de couleurs !

Pour Nadia, l’Art est essentiel à son équilibre :

 

« Pour moi, la peinture c’est compulsif, excessif, brutal… ça vient du ventre! »

« Peindre est une manière de freiner le temps » qui file à toute allure, de « marquer le moment », de « figer la journée ».  Ses œuvres n’ont pas de titre, seulement un numéro qui correspond à la date de création de l’œuvre, « comme pour ne pas oublier le jour où elles ont été produites », d’où le nom de cette expo intitulée « Opus 1804″.

Bref, c’est une exposition que je vous conseille vivement d’aller voir, rien que pour le plaisir des yeux !

 

Expo « OPUS 1804 » by Nadia MERZOUG du 12.04 au 28.06.2018

@ Live Art Work – rue des Buis 3 – Genève – SUISSE